Les musiques traditionnelles de l’île aux fleurs

L’Île de la Martinique a beau être de petite taille, cela ne l’empêche pas d’avoir un patrimoine musical étendu et varié. De la Biguine au Bélé, découvrez avec Jumbocar Martinique, la première agence de location de voiture en Martinique, ces rythmes qui font déhancher les Martiniquais depuis des générations.

L’Île de la Martinique a beau être de petite taille, cela ne l’empêche pas d’avoir un patrimoine musical étendu et varié. De la Biguine au Bélé, découvrez avec Jumbocar Martinique, la première agence de location de voiture en Martinique, ces rythmes qui font déhancher les Martiniquais depuis des générations.

 

Musiques traditionnelles de Martinique
© Crédit photo : Pixabay

 

 

La Biguine 

La Biguine voit le jour au XIXème siècle aux Antilles, principalement en Guadeloupe. Rythmiquement, elle combine la polka avec le Bélé traditionnel. Les musiciens martiniquais lui ont donné sa véritable lettre de noblesse en développant des styles bien définis. On peut alors distinguer la Biguine de rue, la Biguine de bal et la Biguine de salon. Popularisée en métropole après l’exposition coloniale de 1931, elle disparaît peu à peu des ondes internationales à partir des années 70. La Biguine reste tout de même vivace aux Antilles françaises.

 

 

La Mazurka créole

Là aussi, c’est au départ un emprunt à un rythme d’origine polonaise qui donne naissance à la Mazurka créole. Les musiciens y ont apporté au début du XXème siècle la sonorité locale pour en faire une sorte de valse créole bien rythmée. La Mazurka créole se distingue de la Mazurka d’origine européenne avec sa rythmique décomposée en 6/8. Aujourd’hui, cette musique est quelque peu délaissée et n’est remise à l’honneur que lors de certains bals traditionnels.

 

 

Le Bélé

Issu de l’expression « bel air », le Bélé tire son origine des chants des esclaves martiniquais fraichement libres dans les années 1850 et 1860. Ces « nouveaux libres » fondent une nouvelle communauté paysanne empreinte de valeurs fortes comme le partage, la solidarité et la résistance culturelle. Le Bélé devient la musique refuge de cette nouvelle vie. Le chanteur est traditionnellement accompagné par un joueur de tambour qui lui donne le rythme et ponctue ses phrases. Parmi les artistes emblématiques de cette musique, on peut citer Dédé Saint Prix, Eugène Mona ou Emile Casérus (Ti Emile).

 

 

Comment ne pas parler aussi du Zouk ? Certes, c’est une musique plus récente, mais elle est indubitablement associée aux Antilles et à la Martinique. Vous aurez sûrement l’occasion d’entendre ces musiques lors de vos déplacements avec votre voiture de location dans les différents coins de l’Île. Réservez dès maintenant sur Jumbo Car votre location de voiture en Martinique.